RAPPMathieu

Rapp Mathieu

France

Catégorie : Sculpture

16 le charrioux 23220 Chéniers France

0972944223

[email protected]

Faire découvrir cet artiste à vos amis

PARCOURS, DÉMARCHE ARTISTIQUE

Plongée dans l’environnement de la campagne creusoise, l’enfance de Mathieu Rapp se forge dans le naturalisme, la passion des voyages et de la découverte, dans le goût pour le dessin, la poésie et le bois. Son parcours se révèle d’emblée atypique et exceptionnel. Né au Congo, il séjourne entre 10 et 12 ans à Mayotte, où ses parents sont partis enseigner et commence déjà à créer ses premières œuvres, des collages. À son retour, il s’exerce au pastel et découvre la sculpture sur bois, expose pour la première fois à 17 ans puis passe son baccalauréat à Guéret (Creuse), avant de partir au Québec pour étudier l’océanographie à l’université, puis en Suisse où il décroche un master degree en entomologie à l’université de Neuchâtel. Il multiplie les aventures à la fois scientifiques et professionnelles de même que les découvertes personnelles. Pour ses recherches universitaires, il passe plusieurs mois au Bélize dans la Réserve Naturelle de Shipstern, où naît sa fascination pour la canopée et pour la luxuriance extraordinaire de la vie qu’elle contient, et qu’il retrouve au Panama entre 2004 et 2009 en tant qu’entomologiste professionnel et professeur à l’université nationale de Panama. En 2011, il part pour Wallis et Futuna enseigner les sciences naturelles au collège. «Je découvre la culture polynésienne et la sérénité bienfaisante de l’isolement propres aux îles du Pacifique, témoigne-t-il. Entre plongée et pêche au gros, c’est une phase contemplative pendant laquelle la mer, devenue le centre de mon intérêt, ne cesse de nourrir mon imaginaire par l’extraordinaire et féérique biodiversité de ses récifs coralliens.»1 L’année suivante, Mathieu Rapp s’enfonce un peu plus profondément dans l’isolement en embarquant pour une nouvelle mission dans la Réserve Naturelle des Terres Australes, sur l’île de la Possession, dans l’archipel de Crozet. Au cours de l’année de son séjour, il découvre un monde fascinant à l’austérité envoûtante et à la richesse de la vie animale étonnante: il côtoie manchots royaux, éléphants de mer, albatros, ou encore orques, une nature aussi inhabituelle que celle qu’il avait rencontrée auparavant et pourtant toujours différente et pénétrante. Il réalise pendant son hivernage une grande quantité d’aquarelles et de dessins des espèces endémiques. Pendant toutes ces années, le dessin, la peinture et la sculpture imprègnent la vie de cet artiste-entomologiste et touche-à-tout, comme la colonne vertébrale de son existence. Que ce soit à des fins scientifiques, dans le cadre de ses études ou de ses missions, ou à des fins personnelles, Mathieu Rapp ne cesse d’exprimer la force de ses émotions dans la pratique de l’art. Paysages, animaux, insectes, tout ce qu’il vit et voit avec sensibilité et passion se retrouve couché sur le papier, la toile ou dans le bois. Il allie de façon unique et originale son élan de création inventive à sa vocation savante ainsi qu’à sa passion pour le naturalisme. Sa conception artistique personnelle ne peut absolument pas être séparée de cette attraction pour la nature en général, les arthropodes en particulier, gravée au cœur de sa personnalité. Toute sa production, ne serait-ce que la sculpture sur laquelle nous nous bornons ici, en témoigne. Bois, pierre, fer et autres objets sont utilisés selon les cas et les objectifs créatifs propres à chaque œuvre. Le fer, uni à toutes sortes de matériaux, sans qu’une règle stricte ne vienne contraindre le geste de l’artiste, privilégie le façonnage des invertébrés (mouche, mante religieuse, mille-pattes ou autre araignée suspendue à son fil de fer dans l’espace) dont la richesse biologique offre un répertoire iconique presque infini dans lequel l’imagination peut s’exercer librement et sans borne. Mathieu Rapp travaille là principalement par assemblage de matériaux de récupération récoltés dans les déchets de notre vie quotidienne et réinsérés, après avoir été usés, détruits, délaissés, dans une démarche de recyclage vers une nouvelle vie insoupçonnée et dynamique. Le sculpteur manie la pierre différemment, même s’il ne dédaigne pas l’utilisation d’objets rapportés ou d’assemblages légers, comme dans ses œuvres en bois. Il réserve la taille de la pierre pour des figures compactes qui évoquent les gargouilles de nos églises médiévales ainsi que les sculptures asiatiques. Elles possèdent d’ordinaire un aspect animalier, parfois tiré de la réalité, parfois hybride ou même fantastique. Enfin, l’œuvre sculpté de Mathieu Rapp serait bien incomplet si l’on n’abordait pas le travail du bois, dans lequel les animaux, les «démons», les personnages thérianthropes grotesques ou chimériques prédominent. La dextérité avec laquelle l’artiste taille cette matière chaude et sensuelle met parfaitement en valeur le débordement imaginatif dont il est saisi. Et si les trois supports sont relativement caractérisés dans leurs thématiques visuelles principales, il ne faut pas penser que chacun est hermétique à l’autre. Le sculpteur privilégie avant tout l’expressivité plastique des matières et de l’acte créatif en lui-même. Les formes éveillent les sens et affirment l’authenticité d’une vision rare d’un artiste-scientifique épris d’un monde que peu de personnes parviennent à voir. Grâce à lui, il est permis à chacun d’y pénétrer quelques instants. Note. 1. http://helio-creation.fr/wallis-et-futuna-2011/

Expositions

France: (Saint-victor en Marche) 1er vernissage Été 1997, Peintures, Collages, Pastels
Québec: UQAR (Université du Québec à Rimouski) Automne 2000, Peintures & Sculptures
Suisse: MHNN (Muséum d’Histoire Naturelle de Neuchâtel) Automne 2002, Sculptures
Panama: STRI (Smithsonian Tropical Reaserch Institute)
2006, Noir & Blanc Expo « Charco la pava » Dessins à l’encre de chine
Crozet: TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises)
Sur la base Alfred Faure et sur le Bateau Marion Dufresne
2013, Exposition « Eleph attitude » Aquarelles, Encre de chine, Collages
France: Gallerie « Vis à vis » à Paris juin 2014, Expo ‘Terres Australes’ : Peinture, dessin, sculpture
France: Espace de création alternatif Le chêne Villejuif (Paris) 2015, Exposition Métalmorphose
France: Galerie du château « Gaill’Art » (Les Andelys) Mai-juin 2015, Sculpture sur métaux
France: Galerie de la cure (Vermenthon) 2015, Sculpture
France: Vetraz monthoux , maison communale Albert Roguet 2016, Peinture, dessin, sculpture
(1er prix coup de cœur du jury)
Suisse: Galerie « l’Art’monie »
Février 2016 Genève, Expo « les portes de la Mongolie » Peinture, dessin, sculpture
France: Château de la Roche-sur-Foron Novembre 2016, Expo « le trait et la plume »
France: Galerie du centre culturel des Carroz d’arraches 2016, Dessin & sculptures bois et métal
France: Sentier d’art contemporain du giffre (Samoens-Mieussy)
2017, Une sculpture monumentale en métaux recyclés, expo permanente
France :Arboretum de la Sedelles (Crozant, vallée des peintres) 2018, Expo « Des pattes et des ailes » dessins et sculpture. Sculpture monumentale, 2 pièces en expo permanente.
France: Salon des Art de Chénier. 2018 Sculpture sur bois, Sculpture sur pierre, Sculpture sur métal
France: Salon de la création d’Évian (Rotary club) Novembre 2018, Sculpture Bois & métal
France: Château de Chabenet (Argenton sur Creuse) printemps des Art 2019, Sculpture
France: Festival « Pierre O Bois » Cieux 2019, Sculpture (2ème prix du public)
France : Salon National des Artistes Animaliers bry sur Marne 2019, Sculpture sur bois
France: Salon des Artistes Animaliers de la Chasse et de la Nature 2019, Sculpture, prix de jury de l'originalité.
Suisse: 2020 "Couleurs 5" Lausanne , Peinture abstraite
France:2020 Expo : "L'aliment fou" Hall de Limoges, vente aux enchères.


PUBLICATIONS (Illustrateur Scientifique) :

2015 : Coauteur du volume Coléoptère des îles subantarctiques, série Faune de France, nombreuses illustrations Noir et Blanc, une Aquarelle couleur
2010-2013 : 600 dessins pour le volume Scatopsidae, série Faune de Suisse (à paraitre)
2008 : 50 dessins d’holotypes de plantes fossiles (Institut de palynologie, Panama)
2006 : 150 dessins d’ insectes aquatiques du Parc Naturel Altos de Campana (Panama)
2002 : 12 illustrations pour le livre Mouches (Jean paul Haenni, 2004)
Plus, divers articles scientifiques en tant qu’auteur, illustrateur ou co-auteur.

Distinctions, prix et médailles

2016 1er prix coup de cœur du jury Salon des art de Vetraz Monthoux (Annemasse, Haute Savoie)
2019 2ème prix du public Festival "Pierre'O'Bois" Cieux (Limoges, Haute vienne)
2019 prix de l'originalité Salon des artiste animaliers de la chasse et de la nature (Animal Art Paris)


Galeries





SITE INTERNET, RESEAUX SOCIAUX

Site web : https://helio-creation.fr